* SOMMAIRE (titres) : artistes / associations / au secours! / cartes postales / carrières / CERAV / clin d'oeil / concours / confréries / destruction-restauration-protection / éducation /expositions / films / formateurs / FORUM / livres / maçons / Mythes et Légendes / nouveautés / on en parle / organismes / photothèque / Pierres d'Iris / sites internet / stages / statuts / suivre une restauration / technique / visites circuits / vos questions / vous voulez figurer sur ce site .
 

*** VOIR LE DESCRIPTIF DU SOMMAIRE *** RETOUR ACCUEIL SITE *** RETOUR ACCUEIL PORTAIL ***

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

  AU SECOURS !

?????

© pierres d'iris 02/2000

communiquez-nous votre adresse électronique,
nous vous informerons des nouveautés apparaissant sur ce site

notre adresse courriel

@@@@

 

photo marc troubat 

Dans cette page figurent les appels lancés par des associations, des chercheurs, des particuliers, etc... sur un sujet concernant la pierre sèche. Soumettez-nous l'objet de vos recherches : pierresdiris@pierreseche.net et vos réponses.

 

Pour d'autres questions-réponses, vous pouvez visiter le site du CERAV de Christian Lassure (www.pierreseche.com) à la page Nouvelles ( http://www.pierreseche.com/sommaire_nouvelles.html ) 

 

Appel 16 :

* David DAL MAS recherche des personnes intéressées par la création d'une association sur le Puy-de-Dôme autour du patrimoine en pierres sèches présent le long des côteaux de l'Allier, dans les pays "coupés" mais également en zone de montagne. Cette association aurait pour activités un inventaire des zones concernées, une initiation aux techniques de construction avec l'utilisation des laves, du grès, du granit et une promotion de ce savoir-faire auprès des collectivités locales et établissements publics,des associations, des médias et du monde scolaire et universitaire. Coordonnées pour le joindre: david.dal-mas@orange.fr tel : 06.75.84.83.33

 

 

Appel 15

SAVOIR-FAIRE PIERRE SECHE : COLLECTE D'INFOS : 

Si vous rencontrez des muraillers (ou murailleurs, bref des qui savent faire de la vraie pierre sèche, sans liant caché par derrière, cette technique qui a tant de vertus !!! ), mais aussi si vous croisez des entreprises ou personnes qui ont envie de transmettre leur savoir-faire pierre sèche, ou d'apprendre à faire des murs en pierre sèche, à entretenir leurs terrasses, à restaurer leur petit patrimoine rural, merci de me transmettre leurs coordonnées sur agent.eco@cm-avignon.fr

Avec le concours du FNADT et du Conseil Régional PACA, la DEcas (Direction des entreprises, commerce, artisanat, services), charge la Chambre de Métiers de Vaucluse de faire : 

1. un annuaire national des muraillers,

 2. un inventaire des marchés potentiels, par région.

 'est pourquoi, toutes bonnes volontés sont bienvenues pour me renvoyer des infos, des personnes ressources à interroger ...où que vous soyez , votre info m'intéresse ! 

Je suis aussi en partenariat avec la CAPEB nationale (Confédération artisanale des petites entreprises du bâtiment) pour réaliser un référentiel formation + un guide de bonnes pratiques professionnelle + un guide de recommandation technique sur la pierre sèche... 

Ces missions sont menées en coopération avec LITHOS, association loi 1901 crée le 18 avril 2003 au Beaucet (84), dont le Président n'est autre que Jean CABANEL, une référence dans le monde du paysage et de l'environnement puisqu'il est Directeur fondateur honoraire de la Mission du paysage du Ministère de l'environnement, membre du Pôle de compétence paysage du Conseil général des ponts et chaussée. 

LITHOS regroupe : 

1. ses membres fondateurs : 

a. commune du Beaucet,

 b. APARE (association pour la participation et l'action régionale),

 c. Chambre de Métiers de Vaucluse,

 2. ses membres de droit :

 a. Union régionale CAPEB PACA & Corse

 b. Union régionale CAPEB Languedoc Roussillon,

 c. Chambre Régionale de Métiers PACA,

 d. Parc National des Cévennes,

 e. Laboratoire Géomatériaux de l'ENTPE de Lyon (école nationale des travaux publics de l'Etat),

 f. Association de professionnels cévenols : « Artisans bâtisseurs en pierre sèche »,

 g. Association de professionnels de Provence : « Association des muraillers de Provence ».

 ( les adhésions à LITHOS sont ouvertes pour 20euros/an auprès de Philippe ALEXANDRE ph_alexandre@hotmail.com )

 

Appel 14 question déjà posée sur le FORUM pierre sèche.

Bonjour à tous,

Désesperé par l'absence de résultats de mes recherches, je vous lance cet appel. Je possède un puits de plus de 200 ans mais ne trouve plus aucun puisatier pour me donner des conseils sur l'entretien. J'aimerais le nettoyer et descendre jusqu à sa profondeur de départ pour bénéficier d'un maximum d'eau. Jusqu'ou recreuser tout ce qui s'est accumulé au fond? S'il ne se reremplit toujours pas plus, puis-je y mettre de l'eau de pluie récupérée? D'avance merci pour vos réponses!

Eric

Tout dépend de la profondeur de votre puits. Si vous avez la possibilité de mettre une pompe en surface (impossible de placer une pompe à moteur thermique en profondeur à cause des gaz. Je ne sais si elles existent à moteur électrique, mais je suppose que oui car elles sont souvent utilisées dans des tunnels, etc...), vous pouvez employer une pompe de chantier (en location) qui aspire boue, gravier, etc...C’est très efficace, j’en ai vu une fonctionner il y a 2 semaines sur un puits très peu profond. Il faut mélanger la boue avec le plus d’eau possible que l’on pousse au fur et à mesure avec les pieds. Vous avez intérêt à être au moins deux personnes (surtout si vous avez à remonter des pierres). Avez-vous contrôlé la hauteur d’eau, de vase ? Sinon, il vous reste la bonne méthode utilisée par nos anciens : une personne au fond avec un seau et une autre à l’extérieur avec chèvre, corde, poulie (voir article sur les puits sur le site www.pierreseche.net : construction d'un puits en pierre sèche ).

Dans les deux cas il vous faut savoir une chose très importante: vous ne devez JAMAIS creuser en dessous de la paroi de votre puits (à ce sujet : est-il bâti en pierre sèche ou autrement ??). N’importe comment, vous vous rendrez bien compte à quel moment il vous faudra vous arrêter : la vase et le substrat en place n’auront jamais la même consistance.

Pour votre question au sujet de l’eau de pluie, il n’y a aucun problème. Beaucoup des puits anciens fonctionnaient sur ce principe : réserves d’eau (attention car l’eau ne sera sûrement pas potable) réalisées en récupérant les eaux de ruissellement des toits ou autres.

g.f.

Merci bien pour votre réponse! Le puits est en pierres sèches uniquement. En effet je possède une pompe électrique qui a déjà asséché le puits (arrosage potager). La profondeur est de 3.50 - 4 M pour l'instant. Je vais donc utiliser la méthode "ancienne" car peu de vase (30cm) et beaucoup de pierres. Il me reste cependant deux questions:

1° Comment savoir ou m'arrêter? Vous dites "la vase et le substrat en place n’auront jamais la même consistance". Ça aura l'air de quoi sinon? Et une fois que je pourrai constater la fin du "mur", ne sera-t-il pas trop tard?

2° Eau de pluie: On m'a dit qu'il était risqué de déverser de l'eau de pluie dans le puits pour deux raisons: contamination de la nappe et effet nuisible de la pression et infiltration inverse de l'eau dans les parois du puits, l'eau circulant "à l'envers" pouvant affaiblir la construction. Ces deux raisons seraient donc non fondées?

Cordialement Eric

savoir où vous arrêter ? ce sera très, très dur !! pour la pompe, attention celle dont je vous parle est spéciale et peu avaler de la terre, des petits pierres, etc... rien à voir avec une pompe classique comme la vôtre.

pour l'eau de pluie, effectivement, vous risquez de polluer votre nappe, si nappe il y a (et si vous avez une bonne nappe pourquoi y envoyer l'eau de pluie ?). pour la pression je ne pense que cela détruise un puits. c'est toujours la pression de la terre qui le fait s'écrouler.

j'ai oublié de vous dire une chose importante. elle pourra servir à d'autres amateurs au nettoyage : toujours vérifier qu'il n'y a pas de gaz carbonique au fond du puits. on vient de me raconter le cas d'une personne qui a failli mourir en procédant à un nettoyage.

g.f.

Appel 13 question déjà posée sur le FORUM pierre sèche.

four à chaux

Qui aurait des renseignements sur les petits fours à chaux de nos garrigue ? étaient-ils   en pierre sèche ?

 

Appel 12 question déjà posée sur le FORUM pierre sèche.

couvrement sarments

Qui connait des cabanes en pierre sèche dont le couvrement était réalisé avec des sarments ?

Appel 11 question déjà posée sur le FORUM pierre sèche.

pièges à lapins
Qui connait des cabanes en pierre sèche, différentes de celles rencontrées à Félines Minervois (34) (voir http://www.ifrance.com/felines-minervois/capitellefeline.htm), servant de pièges à lapins (garennes) ? Ou bien connaissez-vous d'autres pièges toujours en pierre sèche ? Merci .

Appel 10 question déjà posée sur le FORUM pierre sèche.

glacière
Qui a entendu parler d'une cabane en pierre sèche ( avec voûte en encorbellement ) enterrée et servant de glacière ? Merci pour votre aide.

Appel 9

Dans le cadre d'une création de site Internet sur le métier de berger, je recherche toute documentation concernant les constructions en pierres sèches dans les Pyrénées catalanes: adresses de sites, titres de livres, personnes que je pourrais contacter, etc...Merci d'avance."

Gaëlle Léger

La Closa

08696 Castellar de n'Hug

Espagne

lgaelle@hotmail.com

Appel 8

Appel à communications :

VIIIe congrès international sur la pierre sèche : "Constructions en pierres sèches en montagne" à Visp / Viège (Valais, Suisse) du jeudi 29 au samedi 31 août 2002. Pour plus d'infos.

 

Appel 7

 Vu à la télé sur TF1 un nommé Mathieu DRYSDALE, formateur en pierre sèche . Qui connaît l'adresse de ce monsieur ? merci du renseignement.

Adresse de ce monsieur communiquée, merci à M. Lafitte.

 Appel 6 :

Connaissez-vous cette brochure :"Architecture de pierre sèche" Revue trimestrielle du Club Cévenol. Tome XVIII. n°2. 1995. Adresse : Chambre de Commerce et d'Industrie du Bassin d'Alès, rue Michelet 30100 ALES EN CEVENNES ou contacter M. Greffeuille 6, Grand Rue 30270 St Jean du Gard. Ces deux adresses ne sont pas sûres, connaissez-vous la bonne adresse, cette revue est-elle toujours disponible ?. Merci pour les renseignements.

REPONSE : * "Architecture de pierre sèche" Revue trimestrielle du Club Cévenol. Tome XVIII. n°2. 1995. Adresse : M. Greffeuille 6, Grand Rue 30270 St Jean du Gard. Téléphone : 04 66 85 32 49. disponible sur http://members.aol.com/clubceven/

Merci à Camin Ferrat pour les renseignements.

 

Appel 5 :

Merci de nous communiquer les statuts de votre association oeuvrant pour la protection, la mise en valeur, etc... de la construction en pierre sèche. Nous les mettrons en ligne pour servir d'exemples et aider d'autres groupes de passionnés à créer leur propre association.

Envoyez-les nous en copier/coller dans un message à pierresdiris@free.fr

Si vous désirez qu'ils restent anonymes, merci de nous le signaler.

 

  Appel 4 :

  L'association "Nages, garrigue et pierre sèche" (Mairie 30114 NAGES ET SOLORGUES) est à la recherche d'autres associations, travaillant sur la pierre sèche, désirant effectuer des échanges de visites de sites.

Appel 3 :

Appel à communications du CERAV

La prochaine journée d'étude de notre Association se tiendra le samedi 29 et le dimanche 30 septembre 2001 à Saint-Clément-sur-Guye en Saône-et-Loire. Elle sera organisée conjointement avec l'Association de sauvegarde et de mise en valeur de Saint-Clément-sur-Guye.
 
Le sujet général retenu pour ces 7es journées d'étude du CERAV est "l'architecture de pierre sèche en Bourgogne et dans les régions voisines". L'accent sera mis sur les aspects suivants :
 
- l'état actuel des recherches dans le domaine de l'architecture de pierre sèche : inventaires communaux ou régionaux, études sur les contextes historiques et économiques, etc.;
 
- la terminologie des constructions : termes populaires, termes savants; l'évolution sémantique des désignations des édifices;
 
- l'historicisation du phénomène d'après les sources historiques écrites;
 
- la datation des édifices d'après les millésimes gravés sur la pierre;
 
- les similitudes ou parentés constructives et morphologiques avec des bâtiments relevant d'un niveau architectural supérieur;
 
- les mythes et légendes colportés sur cette architecture (cabanes de Gaulois, cabanes de bergers, etc.);
 
- exemples de restauration et de construction expérimentale de murs et cabanes;
 
- la pertinence et les limites de la notion de "patrimoine" appliquée à ces vestiges;
 
- les politiques de conservation et de vulgarisation possibles : inscription à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques, circuits de découverte, musées de plein air, etc.
 
Les communications devront porter sur l'aire géographique et culturelle considérée, avec si nécessaire des comparaisons avec d'autres régions françaises, voire européennes.
 
Durée des exposés : 20 mn. Remise des manuscrits à l'issue des Journées. Frais d'inscription (comprenant le service des Actes des Journées : 250 F).
 
Saint-Clément-sur-Guye se situe au centre du département de Saône-et-Loire, à 35 km au sud-ouest de Chalon-sur-Saône. Le lieu de réunion est la Salle communale de Saint-Clément-sur-Guye. Repas des conférenciers et des organisateurs pris en commun à "L'Auberge de Saint-Clément".
 
Pour tous renseignements, s'adresser à :
 
- Georges Fouchet, Le Bourg – 71460 SAINT-CLÉMENT-SUR-GUYE (téléphone : 03 85 96 27 35) ou 4, square Georges Contenot - 75012 PARIS (téléphone/télécopie : 01 43 40 27 92)

- au siège de l'Association : CERAV 11, rue René Villermé - 75011 PARIS, ou à son adresse électronique : cerav@libertysurf.fr

 

 Le CERAV (Centre d'Etudes et de Recherches sur l'Architecture Vernaculaire) recherche des inscripltions millésimées trouvés sur les murs de cabanes en pierre sèche :

" Par inscription millésimée, il faut entendre
 
- soit un simple millésime,
 
- soit un millésime accompagné d'initiales,
 
- soit un millésime accompagné d'un nom en toutes lettres,
 
- soit encore un millésime double.
 
On peut avoir affaire non pas à une inscription unique mais à une inscription se répétant :
 
- sur le parement du linteau de l'entrée et sur des pierres de chaque piédroit,
 
- sur le parement de plusieurs pierres à l'intérieur,
 
- sur la face inférieure de la dalle de couvrement et sur le parement du linteau,
 
- sur le parement de linteau et sur une pierre au dessus de celui-ci,
 
- sur le parement du linteau, sur une pierre pierre au-dessus de celui-ci et sur la face inférieure de la dalle de couvrement,
 
- sur le parement du linteau et sur plusieurs pierres à l'intérieur.
 
Les emplacements de prédilection des inscriptions millésimées sont des plus variés :
 
- sur le parement extérieur du linteau,
 
- sur le parement extérieur de la clé de l'arc clavé tiercé de l'entrée,
 
- sur une pierre d'un des piédroits de l'entrée,
 
- en deux parties en regard l'une de l'autre sur les piédroits de l'encadrement de l'entrée,
 
- sur le parement d'une pierre à l'extérieur (par ex. au-dessus du linteau),
 
- sur l'épi de faîtage,
 
- sur une pierre d'un des côtés de l'embrasure de l'entrée (soit tableau de l'encadrement, soit plus en arrière, après la feuillure),
 
- sur le parement d'une pierre à l'intérieur,
 
- sur l'appui d'une niche intérieure,
 
- sur le linteau d'une niche intérieure,
 
- sur la face inférieure de la dalle de couvrement,
 
- sur la roche naturelle, au sol, à l'intérieur,
 
- sur le manteau d'une cheminée à l'intérieur,
 
- sur des plages d'enduit de la paroi extérieure ou de la
paroi intérieure.
 
Les millésimes fiables pour une datation sont :
 
- ceux placés en des endroits où ils sont bien en évidence,
 
- ceux gravés sur la face inférieure de la dalle fermant la
voûte,
 
- ceux gravés sur le parement extérieur du linteau ou sur une pierre au-dessus du linteau (sauf lorsque le linteau fait partie d'un encadrement en pierres taillées rapporté d'une maison démolie ou que sa taille, sa mouluration, attestent qu'il a eu un autre emploi précédemment),
 
- ceux gravés en deux parties en regard l'une de l'autre sur des pierres des piédroits de l'entrée,
 
- ceux gravés sur l'épi de faîtage (mais dans ce cas, possibilité d'une date correspondant à une réfection du revêtement extérieur).
 
Moins exploitables pour une datation sont :
 
- les millésimes sur des pierres de l'embrasure de l'entrée : il y a toujours la possibilité qu'il s'agisse de la trace d'un passage, d'une occupation postérieurement à l'édification de la cabane, surtout lorsque le linteau présente toutes les qualités requises pour l'inscription d'un millésime;
 
- les millésimes sur la paroi intérieure : il y a toujours la possibilité, le risque qu'il s'agisse de la trace d'un passage, d'une occupation postérieurement à l'édification de la cabane, surtout lorsque le linteau offre un parement assez large et une matière suffisamment propice à l'incision d'un millésime; (dans ce cas et le précédent, la probabilité qu'on ait affaire à une date de construction se renforce toutefois lorsque le linteau de la cabane est trop mince ou trop dur pour permettre l'inscription d'une date;)
 
- les millésimes sur de l'enduit : tout ce qu'on peut dire à leur sujet, c'est que l'enduit et la cabane sont soit antérieurs au millésime, soit contemporains de celui-ci." C. LASSURE.
 

 

Appel 2 : Cet appel s'adresse à tous les historiens effectuant des recherches au niveau des Archives Départementales de l'Hérault : Auriez-vous relevé, lors de recherches dans des documents des XVII, XVIII et surtout XIXème siècles, des traces écrites concernant des activités autour de la construction en pierre sèche : contrats de maçons, procès pour terres usurpées, défrichements, construction de cabanes ou de murs, archives notariales, etc... Merci de nous les signaler. Contact : pierresdiris@free.fr ou PIERRES D'IRIS 1, Chemin du Thô 34560 VILLEVEYRAC.  Tél/Fax 04 67 78 03 76

Le Directeur des Archives Départementales de l'Hérault, M. Serge de Poorter, nous a aimablement communiqué les renseignements suivant : "... En ce qui concerne les sources archivistiques il y a des documents dans la série A Actes du pouvoir souverain notamment les états royaux de 1714,1766 et 1770 sur les encouragements au défrichement des terres vacantes appartenant aux communautés; la série C Intendance du Languedoc renferme également des documents intéressant les défrichements des exemptions d'impôts pour ces mêmes défrichements. Les registres de notaires sous série 2 E offrent une source très riche pour les contrats de construction de mazets, barraquettes et autres menues constructions rurales. Autre source importante le cadastre napoléonien, plans et matrices, de même tout ce qui se rapporte à l'Enregistrement tant pour le foncier que pour l'immobilier, références sous série 3P et série Q..."

Cet appel est aussi valable pour d'autres départements : les découvertes pourront être signalées sur ce site et servir de départ à des travaux de recherches effectués par des associations ou des passionnés de la construction en pierre sèche.
 
A ce sujet voir dans le TOME XXII du CERAV l'article :

* L'aménagement du milieu rural. Contribution à l'étude de la pierres sèche : I - Les murailles en terrain plat 2 - Les murs à parements multiples 3 - Les terrasses de culture de Daniel Thiéry.

et dans le TOME XXIII :

 · A propos du testament de Guilhaume Amalric, laboureur de Moussac (Uzège), en 1630 de Christian Lassure.

 

Appel 1 : Nous recherchons toutes les fiches possibles et imaginables de recensement de capitelles, cabanes ou bories pour une éventuelle publication sur ce site afin d'aider les associations démarrant une enquête sur les constructions de leur commune. Merci de signaler l'origine et l'auteur du document. Contact : pierresdiris@pierreseche.net ou PIERRES D'IRIS 1, Chemin du Thô 34560 VILLEVEYRAC.  Tél/Fax 04 67 78 03 76.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

* SOMMAIRE (titres) : artistes / associations / au secours! / cartes postales / carrières / CERAV / clin d'oeil / concours / confréries / destruction-restauration-protection / éducation /expositions / films / formateurs / FORUM / livres / maçons / Mythes et Légendes / nouveautés / on en parle / organismes / photothèque / Pierres d'Iris / sites internet / stages / statuts / suivre une restauration / technique / visites circuits / vos questions / vous voulez figurer sur ce site .
 

*** VOIR LE DESCRIPTIF DU SOMMAIRE *** RETOUR ACCUEIL SITE *** RETOUR ACCUEIL PORTAIL ***

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

***********************************************************************************************

Vous êtes sur le site "PATRIMOINE PIERRE SECHE. CONSTRUIRE ET RESTAURER EN PIERRE SECHE". Si vous êtes entré(e) par une page collatérale, cliquez sur www.pierreseche.net pour découvrir sa page d'accueil et son sommaire.

***********************************************************************************************